Hotel ile Saint Louis Paris

avril 5, 2008

Love and romantism at Jeu de Paume Hotel

Filed under: Ile Saint Louis Histoire — Paul @ 8:00
Tags: , , ,

Suite de l’histoire de l’hotel du jeu de paume sur l’ile saint louis 

A l’Ile Notre Dame, on faisait sécher des peaux et on y aménageait un moulin pour meuniers. Cote Ile aux Vaches, on entreposait du bois et on construisait pataches ou gabarres. A la mort d’Henri IV, en 1610, la jonction des deux îles était effective mais il n’existait toujours pas de passerelle pour y accéder. Ainsi, à l’abri des regards indiscrets, on s’y battait  en duel. On s’y culbutait aussi.

Bien que ne faisant pas partie de l’aristocratie, trois hommes projetaient de créer plusieurs ponts. Il s’agissait des techniciens rompus à ce type de construction. L’un, Christophe Marie se targuait d’être entrepreneur. L’autre, Lugles Poulletier, était financier. Le troisième Francois Le Regrathier, occupait la charge de trésorier des Cent Suisses. En 1614, un accord était signé. Il prévoyait le quadrillage de rues, la construction d’une église et la création d’une salle pour jeu de paume, comme celui qui connaissait un franc succès quai des Ormes. Il ne s’agissait pas d’une innovation puisque la capitale comptait alors près de cent cinquante salles. Il faut dire que ce jeu se pratiquait dans tous les pays d’Europe dès le Moyen age et plus particulièrement en France.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :